Michel Marre, musicien du monde


Tous les mézois ne connaissent pas Michel Marre, ce trompettiste, mais pas que… ce jazzman, mais pas que… mais pourtant Michel Marre est connu de tous les amateurs de jazz du Langedoc Roussillon, mais aussi pas que… parce que sa notoriété dépasse largement les frontières de notre région pour aller en France et bien au delà.

Michel Marre nous fait voyager à travers ses expériences musicales et nous développe aussi le projet (Rhythmic Heritage) qu’il a présenté dans le cadre du festival de Thau 2015 à l’Abbaye de Vallemagne.

Rhythmic Heritage naît de la rencontre entre deux artistes : le trompettiste Michel Marre et le percussionniste Imed Alibi. Ces deux musiciens/voyageurs se sont rencontrés lors d’une précédente création du SILO, « SALHI » (travail de création basé sur le chant du Salhi, jazz et percussions). Le souhait de continuer ensemble une nouvelle aventure ensemble n’est pas le fruit du hasard. Les nombreux voyages et origines communes de ces deux artistes montpelliérains ont suscité une suite logique, venant compléter leurs œuvres inspirées « de l’universel au particulier ». Le paysage musical de Rhythmic Heritage offre au public une large palette, un son riche et une couleur festive.